Monsters and Men, de Reinaldo Marcus Green

Publié en Catégorie: AFROCINETHEQUE, POLICES & PRISONS

Monsters and Men, de Reinaldo Marcus Green

Le film  » Monsters and Men » de Reinaldo Marcus Green est un triptyque qui se déploie autour d’un crime policier rappelant volontairement l’assassinat d’Eric Garner. Autour de ce crime il y a trois hommes , confrontés à des choix.
« Nous sommes des êtres de choix. De choix concrets. Ils structurent notre être, notre éthique. Par-delà les hésitations, les conflits intérieurs, ce sont nos choix au bout du compte qui affectent le monde et les individu.es qui nous entourent. (…) Et dans la mesure où nos vies sont organisées par des systèmes profondément inégalitaires nous ne faisons pas face au même type d’alternatives selon nos positions sociales. » Lire →

« Treasure » de dream hampton

Publié en Catégorie: AFROCINETHEQUE, TRANS & QUEER LIBERATIONS

Treasure, de dream hampton

Le 23 octobre 2011, à Madison Heights, dans la banlieue de Détroit, Shelly « Treasure » HILLIARD, jeune femme trans noire de 20 ans était assassinée et démembrée. Shelly fut assassinée par des dealers que la police l’avait contrainte de piéger. Elle n’atteint jamais 31 ans, espérance de vie déjà bien faible d’une femme trans non blanche aux États-Unis. En 2015, le documentaire Treasure signé par dream HAMPTON, journaliste, militante, native de Détroit et future liquidatrice de R.Kelly, se plongeait dans l’affaire pour journaliste, militante, native de Détroit et future liquidatrice de R.Kelly, se plongeait dans l’affaire : le résultat est un film rempli d’amour et de combattivité communautaire, dépourvu de voyeurisme ou de sensationnalisme. Lire →

Dire à Lamine, documentaire du collectif Cases Rebelles

Publié en Catégorie: AFROCINETHEQUE

Dire à Lamine, un film du collectif Cases Rebelles

« Dire à Lamine » est un film documentaire long-métrage du collectif Cases Rebelles, en association avec le collectif Vies Volées, sorti en juin 2018. Le tournage a débuté en 2016, quelques semaines avant la 9e commémoration de la mort de Lamine Dieng, étouffé par des policiers le 17 juin 2007 à Paris. Pourtant DIRE À LAMINE n’est pas un film sur les violences policières. C’est un film qui parle de Lamine, qui parle de 10 ans d’absence, 10 années de vie volées. Lire →

Quand l’art révolutionnaire d’Emory DOUGLAS apparait dans le film « Black Panther »

Publié en Catégorie: AFRO ARTS, AFROCINETHEQUE

Quand l’art révolutionnaire d’Emory DOUGLAS apparait dans le film « Black Panther »

Natif d’Oakland, Ryan COOGLER, réalisateur de Black Panther, est héritier de la puissante histoire du Black Panther Party qui y fut fondé par Huey P.NEWTON et Bobby SEALE en 1966.
Or, quand on aborde la question de l’art et des Black Panthers un nom vient immédiatement à l’esprit : celui d’Emory DOUGLAS. Cet artiste extraordinaire fut ministre de la culture du BPP et responsable du journal de l’organisation pendant de nombreuses années. Lire →

« Generation Revolution » de Cassie Quarless et Usayd Younis

Publié en Catégorie: AFROCINETHEQUE, AFROEUROPE

Generation Revolution, de Cassie Quarless et Usayd Younis

Cassie Quarless et Usayd Younis, les deux réalisateurs, eux-mêmes activistes, ont suivi pendant deux ans des activistes membres de London Black Revs, mais aussi de R Movement et ensuite Black Lives Matter UK . Le résultat est passionnant. Le film porte les interrogations d’une génération, tout autant héritière de Darcus Howe que de Kimberlé Crenshaw, qui combat la suprématie blanche, la violence policière, la pauvreté mais avec une approche intersectionnelle. Lire →

« Les rêves sont plus froids que la mort » d’Arthur Jafa

Publié en Catégorie: AFROCINETHEQUE, AMERIQUES

Les rêves sont plus froids que la mort, d'Arthur Jafa

Des femmes et des hommes noirEs, des artistes, des intellectuelLEs, racontent la mort omniprésente, la persistante précarité des vies noires. Jafa livre ici un film en opacités mystérieuses et éblouissants éclats de lumière. Mais ne vous trompez pas : l’art et l’esthétique ici ne portent en eux qu’un chaos débordant, une créativité indomptable. Aucune fantaisie de chanteuses superstars multimilliardaires, de présidents proprets, 10 000 réussites noires ne sauraient vous sauver maintenant. Lire →

« La Permanence » d’Alice Diop

Publié en Catégorie: AFROCINETHEQUE, AFROEUROPE, MIGRATIONS, SANTE LUTTES HANDIES ET PSY

 La Permanence C’est l’histoire d’un cadre parfait. Ce cadre ce n’est pas la permanence d’accès aux soins de la santé, PASS, de Seine-St-Denis à l’hôpital Avicenne qui accueille des migrantEs, plus de 2 000 consultations par an, avec de très faibles moyens. Non le cadre parfait ou plutôt les cadres parfaits sont ceux qu’Alice DIOP trouve dans l’exiguïté de cet espace, ce trop-plein de souffrances. Dans le documentaire La Permanence elle pose son regard avec une éthique et une justesse qui se tient jusqu’au montage. Lire →

The Nest Collective, Nairobi : exploration attentive et ravissement créatif

Publié en Catégorie: AFROCINETHEQUE

 The Nest Collective The Nest Collective de Nairobi, Kenya, existe depuis 2012. Dans chacun de ses projets, ce regroupement de talents immenses et originaux, déploie une virtuosité artistique époustouflante, marquée par la liberté, l’expérimentation et des analyses profondes, en accord avec une profession de foi enthousiasmante. On vous présente le magnifique court-métrage To Catch A Dream ainsi que l’ensemble du travail du collectif. Lire →

« Je serai toujours moi  » de Chloé Vitéla

Publié en Catégorie: AFROCINETHEQUE, TRANS & QUEER LIBERATIONS

Il serait bien compliqué d’essayer de définir ou circonscrire Chloé Vitéla, artiste originaire de la Martinique, pluridisciplinaire, aussi bien à l’aise à la guitare qu’au chant ou à l’appareil photo. Ici, il est question d’un film documentaire, « I will always be me / Je serai toujours moi », qui porte le nom d’un collectif dont Chloé a fait partie. Cases Rebelles l’a rencontréE pour en parler ; ça tourne ! Lire →

« 12 Years a slave », de Steeve McQueen

Publié en 1 CommentaireCatégorie: AFROCINETHEQUE, AMERIQUES

 12 Years a slave, de Steeve McQueenLe film 12 years a slave a été précédé dans son arrivée en France par des critiques unanimes louant l’œuvre absolue sur l’esclavage, embrassant le passé avec courage. Réussi à certains égards, le film du réalisateur anglais Steve McQueen présente pour nous une narration volontairement simplifiante de l’esclavage, une version tronquée du livre dont il est extrait, et une vision aplatie de la complexité de la communauté des esclaves. Lire →