« Welcome Home Brother Charles » de Jamaa Fanaka

Publié en Catégorie: AFROCINETHEQUE

Dans ce film social sur L.A, Jamaa Fanaka s’attaquait avec un mélange ambivalent de sensibilité et de grotesque au mythe du sexe surdimensionné des hommes noirs et au phallocentrisme au cœur de l’oppression raciale. Émasculation, sexisme, fantasme sur le corps noir, fétichisation, Fanaka secoue, choque, mais sans réponses explicites. Ceci ajouté au malentendu « blaxploitation » a longtemps favorisé des lectures myopes et caricaturales. Mais Welcome Home n’est pas une blague. C’est un drame lucide sur fond de violence policière et d’enfermement, réel et symbolique. Lire →

« Sambizanga » de Sarah Maldoror

Publié en 1 CommentaireCatégorie: AFROCINETHEQUE

 Sambizanga est un magnifique poème politique. A la fois lent et fiévreux de révoltes inéluctables. Il fut adapté et tourné au Congo en 1972 par Sarah Maldoror, réalisatrice née en France de parents guadeloupéens et pionnière du cinéma féminin noir. Elle y peignait l’Angola de 1961 à la veille d’entrée dans la lutte armée pour son indépendance. Lire →

« NO! The Rape documentary » de Aishah S. Simmons

Publié en Catégorie: AFROCINETHEQUE

 Sorti en 2006, No! The rape documentary s’attaque à la question du viol de femmes noires dans la communauté noire aux États-Unis. Réalisé par Aishah Shahidah Simmons, il rassemble des témoignages de femmes qui ont été victimes de viol, des interventions de féministes sur l’histoire des africaines-américaines, ainsi que de la danse et des textes de poésie. Simmons compose ici un film sensible qui analyse et déconstruit le silence autour des violences sexuelles et l’invisibilisation qui en résulte. Lire →

« Emma Mae » (aka « Black Sister’s revenge ») de Jamaa Fanaka

Publié en Catégorie: AFROCINETHEQUE

 Réalisé en 1974 par Jamaa Fanaka, Emma Mae est un film social indépendant un peu raté qui aurait bien pu disparaître sous la maudite étiquette « blaxploitation ». Mais l’importance des questions qu’il pose, le regard documentaire porté sur Compton et les années 70 pour la communauté noire, l’énergie, la foi de son réalisateur en font un classique du cinéma afro-américain. À travers l’évolution en super-héroïne d’Emma Mae, débarquée du sud rural pour la vie urbaine et chaotique de L.A., Fanaka parle de violence policière, de dynamiques d’autodestructions intracommunautaires, des stratégies de survie et de la place qu’y tiennent les femmes noires. Lire →

« La Nuit de la vérité » de Fanta Régina Nacro

Publié en Catégorie: AFROCINETHEQUE

 Peut-on en une nuit réparer un monde défait ? Dans un pays imaginaire sur le continent Africain, les Bonandés et les Nayaks jadis plongés dans la guerre et la violence génocidaire dite inter-ethnique, doivent baisser les armes, faire la paix. La nuit de la vérité, 1er long métrage de la réalisatrice burkinabée Fanta Régina Nacro, sorti en 2004, s’empare courageusement des questions de justice, pardon, culpabilité et réconciliation.Lire →

« Den Muso » de Souleymane Cissé

Publié en Catégorie: AFROCINETHEQUE

 Den Muso, premier long métrage du malien Souleymane Cissé, réalisé en 1975, valut à son auteur d’être brièvement emprisonné et fut interdit pendant trois ans au Mali, pour des prétextes bidons. Den Muso, en bambara la jeune fille, est une tragédie sans faste et sans manichéisme. Cet œuvre à petit budget tient même parfois du documentaire. Le réalisateur laisse flotter yeux et oreilles et nous invite à faire de même.Lire →

« Delwendé » de S.Pierre Yameogo

Publié en Catégorie: AFROCINETHEQUE


Delwende est un film qui oscille. Qui oscille entre message, dénonciation explicite d’un patriarcat protéiforme et une tendance à prescrire. Et qui tire aussi souvent vers la grâce documentaire quand S. Pierre Yameogo saisit avec maestria la chaleur de liesses rurales, l’effroi glaçant des centres pour femmes bannies à Ouagadougou, le geste artisanal, l’architectures des terres, des paysages, des villes.Lire →