Prochaines projections
Nous nous déplaçons pour présenter, accompagner notre film là où il est projeté et participer aux discussions organisées après les projections.

MARS 2020

• samedi 14/03 à Bruxelles,  19h15 :dans le cadre du festival "48h  contre les violences policières" - (info lieu : à venir) Entrée : prix libre.  ANNULÉ

• lundi 23/03 à Lyon, 19h : organisé par Tillandsia, dans le cadre du cycle "Écrans critiques" - MJC Monplaisir, 25 avenue des frères Lumière 69008 Lyon, M° Sans souci - Entrée : prix libre. ANNULÉ

(Voir les projections passées)

Dire à Lamine

(France, 2018, 72 MIN)

UN FILM ÉCRIT, RÉALISÉ ET PRODUIT PAR LE collectif Cases Rebelles

DOCUMENTAIRE

LANGUE : français, bambara

sous-titres: français, anglais

DIRE À LAMINE est un film documentaire long-métrage réalisé par le collectif Cases Rebelles, en association avec le collectif Vies Volées (collectif de familles de victimes de crimes policiers). Le tournage a débuté en 2016, quelques semaines avant la 9e commémoration de la mort de Lamine Dieng, étouffé par des policiers le 17 juin 2007 à Paris.

Pourtant DIRE À LAMINE n'est pas un film sur les violences policières. C'est un film qui parle de Lamine, qui parle de 10 ans d'absence, 10 années de vie volées.

Comment vit-on avec l'injustice? Avec la double blessure du crime et de l'absence de procès? Comment continue-t-on d'exister, de lutter, de résister? Que faire face à l'impossibilité d'obtenir justice? Autour d’interviews, d’images d’archives, des membres de la famille et des soutiens racontent. Souvenirs, méditation politique, mises en perspective, analyses historiques se succèdent.

Mais il s'agit aussi de s’adresser à Lamine. C'est le cœur du film. Pourquoi ? Pour conjurer le sort de cette mort dans une solitude absolue. Parce que nous portons, nous vivant.e.s, le devoir d'obtenir réparation, de créer du sens et de la force politique de cette mort inacceptable.

Le film raconte aussi le valeureux combat de femmes noires, de sœurs, de proches dans une quête de vérité et de justice non négociables.

Lamine était un jeune homme noir, habitant d'un quartier populaire du 20ème arrondissement. Il a été tué par la police et sa tragédie n'est malheureusement pas un cas isolé. Lamine était aussi un jeune homme plein de vie, avec des ami.e.s, une famille, des rêves, un rire. Et le film, entre messages d’amour et promesses de lutte renouvelées, refuse d'oublier tout cela.

Prise de parole avant le départ de la marche lors de la 10e commémoration (2017). © Cases Rebelles
Interview de Rosa Amelia Plumelle Uribe (2017). © Cases Rebelles
Interview de Almamy Kanouté (2017). © Cases Rebelles

avec
Ramata dieng, Fatou dieng, Kimberley,
peter lema, Almamy kanouté,
Teddy Théodose, Ladja Hamidouche,
Christian, Mia, faty koumba, Joao gabriell,
rosa amelia plumelle uribe, kenissa

Les participant.es

Qu'ils soient membres de la famille, militant.e.s ou historien.ne.s, tou.te.s les personnes qui interviennent dans le film ont en commun d'avoir un rapport personnel à Lamine, son histoire et à la lutte contre les violences policières. D'Almamy Kanouté à Rosa-Amelia Plumelle-Uribe, en passant par Peter Lema et bien d'autres, tou.te.s font des aller-retours entre l'émotion légitime et le politique. Ils éclairent, décryptent ce qui dans le système français a fait que la vie de Lamine soit sacrifiable. Quel continuum historique nourrit l'hécatombe où Lamine n'est malheureusement qu'une victime parmi tant d'autres? Le film est évidemment porté par la force et l'amour de Ramata DIENG, soeur de Lamine et fondatrice du collectif Vies Volées, et qui a fait de son combat pour Lamine un combat pour toutes les victimes de violences policières.

La musique

Toute la musique du film a été composée par le merveilleux groupe Kami Awori. Ce duo d'artistes militantes en provenance de Jupiter est momentanément basé à Paris. Elles définissent leur son comme une concoction d'Electro Soul et de percussions samplées.

À propos de l'affaire

Il y a de nombreux articles en ligne concernant Lamine Dieng, les circonstances de sa mort et le combat de sa famille. Nous ne partageons ici que quelques uns des plus récents et des plus synthétiques :
- "La justice classe l'affaire Lamine Dieng sans suite" (Samba Doucouré, 29/06/17, saphirnews.com)
- "10 ans après la mort de Lamine Dieng, le combat des familles continue" (Véronique Valentino, 16/06/17, lautrequotidien.fr)
- "L'Assassinat de Lamine Dieng : 10 ans de procédure et un non-lieu!" (29/06/17, dans revolutionpermanente.fr)
- le rapport de 2016 "L'Ordre et la force" (ACAT).

Pour en savoir plus également sur le collectif Vies Volées, vous pouvez les suivre et/ou les contacter sur les réseaux sociaux ici et ici.

Dire à Lamine © Cases Rebelles
Affiche de la 10e commémoration pour Lamine Dieng © Cases Rebelles
Marche lors de la 10e commémoration (2017). © Cases Rebelles

Nous contacter
/Organiser une projection

Vous pouvez nous écrire à laminelefilm [at] cases-rebelles.org
ou nous envoyez un message via le formulaire ici.
Nous sommes également présentes et joignables sur les réseaux sociaux ici et ici.

Visions de "Dire à Lamine"

Presque un an après la première projection de notre documentaire Dire à Lamine lors de la 11ème commémoration pour Lamine Dieng, nous avons inauguré une série de textes écrits par des personnes qui ont vu le film, généralement parce qu’iels en ont organisé une diffusion.

E01 | Le parti pris de l'intime, par Ayi, membre de l'association SEMA (Togo)

E02 | Pudeur, douleur et solidarité, par Phi, membre du comité Vérité & Justice 31

E03 | Poésie, mélancolie et résistance, par Louis Gonzalez

Les projections passées :

Nous nous déplaçons pour présenter, accompagner notre film là où il est projeté et participer aux discussions organisées après les projections.

JUIN 2019

• vendredi 21/06 à Genève (Suisse),  19h30 : Cinéma Le Spoutnik, 11 rue de la Coulouvrenière.

• samedi 22/06 à Lausanne (Suisse), 19h30 : Espace Saint Martin, rue des Côtes de Montbenon 15.

MAI 2019

• dimanche 26/05 à Lomé (Togo),  19h : organisé par l'association SEMA/LP-Umoja, dans le cadre de Cinéreflex, avec discussion via Skype.  Paroisse St Jean, Lomé.

AVRIL 2019

• samedi 27/04 à Toulouse (31), 20h30 : avec le Comité Vérité & Justice 31 - Cinéma Le Cratère, 95 Grande Rue Saint-Michel, Toulouse.

• vendredi 26/04 à Nantes (44), 19h30 : avec Ramata Dieng et Fatou Dieng (collectif Vies Volées) - Maison des Syndicats, 5 place de la Gare de l’État, Nantes.

MARS 2019

• samedi 30/03 à Bordeaux (33), [en soirée - horaire à venir] : soirée organisée par le CLAP 33 et l'Université populaire - La Halle des Douves, 4 rue des douves, Bordeaux.

• vendredi 22/03 à Annonay (07), 20h30 : dans le cadre des Semaines Anticoloniales et Antiracistes organisées par l'ASTI Annonay ; avec Ramata Dieng - Annexe du gymnase du Zodiaque, Annonay.

• jeudi 07/03 à Toulouse (31), 12h : projection/débat + repas organisés par le Comité Vérité et Justice 31 - TO7, 4 bis Chemin Robert Cambert, Toulouse.

• mercredi 06/03 à Toulouse (31), 19h : soirée organisée par le Comité Vérité et Justice 31 - Centre Social Autogéré, 34 bis rue de Valade, Toulouse.

• samedi 02/03 à Rennes (35), 14h et 17h : organisée par le Comité Vérité et Justice pour Babacar Gueye ; avec Awa Gueye - Le Bocal, 2 impasse de Finlande, Rennes.

JANVIER 2019

• vendredi 25/01 à Bagnolet (93), 19h30 : soirée organisée par le Rémouleur ; avec Ramata Dieng - Le Rémouleur, 106 rue Victor Hugo, Bagnolet.

• mercredi 23/01 à Dijon (21), 18h :  Atelier Zutique, Tour Boutaric, Quartier des Grésilles, Dijon.

NOVEMBRE 2018

• vendredi 16/11 à Angers (49), 20h : soirée organisée avec les collectifs Interquartiers 49 et Pas sans Nous 49 ; avec Ramata Dieng (Vies Volées), Awa Gueye et le collectif Justice pour Babacar Gueye, et le collectif Interquartiers 49 - Maison de quartier Marcelle Menet, mail Clément Pasquereau/boulevard des 2 Croix (quartier Grand-Pigeon), Angers.

OCTOBRE 2018

• jeudi 25/10 à Paris, 19h : dans le cadre de la Semaine Antiraciste du 20e ; avec Ramata Dieng (Vies Volées) et Assa Traoré (Comité Adama) - Espace Louise Michel, 42 ter rue des Cascades, Paris 20e.

• samedi 06/10 à Malakoff (94), 20h : Bibliothèque Associative de Malakoff-BAM, 20H ; avec Ramata Dieng (Vies Volées) - 14 impasse Carnot, Malakoff (94).

• jeudi 04/10 à Paris, 20h : locaux de l'Union Syndicale Solidaires (10e) ; avec Ramata Dieng (Vies Volées) et de Salah Zaouiya (Mémoire pour Jawad) - 10 rue de la Grange aux Belles, Paris 10e - M° Colonel Fabien (2).

JUIN 2018

• samedi à 16/06 à Paris, 11h et 12h : locaux de Nogozon, dans le cadre de la 11e Journée de commémoration pour Lamine Dieng ; avec Fatou Dieng - 6 rue Julien Lacroix, Paris 20e.

Haut de page