Emission N°18

Publié en Catégorie: LES PODCASTS

boots-riley_em18

« If you starve quietly, that’s called peace ». (The Coup)

« Si tu crèves de faim discrètement, on appelle ça la paix ».

Dans la seconde émission de Cases Rebelles on vous avait traduit la chanson « Me and Jesus the pimp in a ‘79 Granada last night »1, un captivant morceau de fiction du groupe de rap The Coup originaire d’Oakland. On vous avait fait la promesse qu’on reparlerait du groupe une prochaine fois et on vous avait dit aussi qu’on s’attarderait dans une prochaine émission sur la figure du pimp – du maquereau – dans la culture noire américaine, figure qui est au centre du texte antisexiste « Me and Jesus » écrit par Boots Riley. Seize émissions sont passées depuis et mieux vaut tard que jamais : nous vous présentons une émission exclusivement consacrée à Boots Riley, qui n’est pas seulement rappeur mais aussi activiste politique infatigable depuis les années 80. Nous l’avons rencontré au VIP à Saint Nazaire alors qu’il était en tournée pour un projet parallèle nommé Ursus Minor. Il nous a parlé de musique, d’écriture mais aussi et surtout de sa vision de l’organisation politique à travers des engagements passés et surtout à la lumière de son investissement tout récent dans le mouvement Occupy Oakland, mouvement encore d’actualité.

      Emission n°18

Télécharger l’émission n°18 Version francophone (traduction simultanée) : cliquez ici

      Emission n°18

Télécharger l’émission n°18 – English only (original interview): cliquez ici

Musique :
Pigmeat Markham « Here comes the judge »
Prince « Starfish and Coffee »
The Coup « We are the ones »
Public Enemy « Black steel in the hour of chaos ».

Version écrite de l’entretien avec Boots Riley :  Première partieDeuxième partie

Précédente | Suivante

Vous aimerez peut-être :