Emission n°44

Publié en Catégorie: LES EMISSIONS

« Tout œil clos ne dort pas, toute bouche souriante n’est pas heureuse. »

« Every shut eye ain’t sleep, and every grinning mouth ain’t happy. »

Un samedi soir à Nantes.
Léonora Miano, dans le cadre du festival Atlantide présente « Out in the blue » une performance poétique hybride entre chants et textes dits. Si vous êtes du genre à prêter attention aux voix vous savez déjà que celle de Léonora Miano est particulière. Que cette voix originale fait particulièrement bien écho à sa voix littéraire, unique et touchante.
Dans « Out in the blue », accompagnée sobrement mais puissamment par le batteur Lamine Ndiaye, Miano est époustouflante. Époustouflante de la densité prenante de cette voix. De son verbe incisif, découpant sourire aux lèvres l’audience mal préparée à tant de dérangement. Il faut entendre cette pièce tranquillement assassine qu’est « La question blanche » ; un texte qui ferait passer Casey pour une gentille polémiste. Il faut voir l’écrivaine-performeuse dire, sympathiquement railleuse face à l’évasion d’une partie du public : « Bon alors, y’a toujours des gens qui s’barrent… »
Sans ciller, Miano incarne des parcelles d’Histoire Noire en accord avec ses obsessions personnelles. Et elle dit au monde Blanc quelques saines vérités ; à propos du sucre, de Elf ou de l’invention du Nègre, par exemple.
Sans cris, sans heurts, mais sans aménagement du malaise. Sans autres arrangements qu’esthétiques, poétiques, mélodiques ou métaphoriques.
Le résultat est à la fois frontal et fluide. D’une radicalité politique rare.

Et c’est avec beaucoup de gentillesse que Léonora Miano a accepté ensuite de s’user encore un peu les cordes vocales avec nous. Le tout s’est fait dans un environnement assez bruyant avec comme accompagnement sonore des techniciens en plein démontage. Que cela ne gâche pas notre plaisir de l’accueillir dans nos Cases Rebelles!    

      Emission n°44

Télécharger l’émission n°44 : cliquez ici

Musique :
Ursula Rucker feat Sonia Sanchez « Humbled »
Max Roach « Driva’ Man »
Jayne Cortez and the Firespitters « I See Chano Pozo »
Pharoahe Monch feat Styles.P & Phonte « Black Hand Side »
Nikki Giovanni « The Women Gather »
Terry Callier « When My Lady Danced »

Interview réalisée en Mai 2014.

 Précédente | Suivante

Vous aimerez peut-être :