Emission n°55

Publié en Catégorie: FEVRIER 2008 AU CAMEROUN, LES EMISSIONS

Proverbe : « Un ruisseau à nombreuses sources ne tarit jamais. »

Voici le 1er volet d’une série d’interviews menées par Cases Rebelles et consacrées aux révoltes de Février 2008 au Cameroun.

Il y a 7 ans un mouvement historique de contestation populaire gagnait une dizaine de villes du Cameroun. Le président Paul Biya, fermement arrimé au pouvoir depuis 1982, venait d’annoncer qu’il souhaitait modifier la constitution pour se représenter à la parodie d’élections qu’il organise généreusement tous les 7 ans.
Fin février 2008 éclatait une semaine de révoltes contre un nouveau mandat de Biya et contre sa politique économique catastrophique ; une semaine de manifestations improprement appelées en Occident « les émeutes de la faim », qui avaient démarré à Douala par des marches d’un opposant politique historique et par une grève des taxis. Une semaine de protestation violemment réprimée : l’armée est envoyée face aux manifestants ; passage à tabac, arrestations, emprisonnement, torture, et exécutions. L’observatoire national des droits de l’homme au Cameroun a recensé 139 morts, ce qui est un bilan a minima.

      Emission_55.mp3

Télécharger l’émission n°55: cliquez ici

Pour commencer nous accueillons Yves MINTOOGUE, historien, ancien journaliste et secrétaire de communication de l’ADDEC – l’association de défense des étudiants du Cameroun. Il nous parle d’abord du contexte ayant précédé les manifestations, puis des toutes premières marches à Douala. Il partage ensuite avec nous ses souvenirs des évènements à Yaoundé (la capitale) où il était alors étudiant, et revient pour finir sur le contexte camerounais de la violence d’État.

Musique :
Francis Bebey « Akwaaba »
Xzafrane « Gondwana Republic »

Extraits : Discours de Paul Biya pour le Cinquantenaire de indépendance du Cameroun, 20 mai 2010 – journal d’EquinoxeTV diffusé le 17 février 2008 – chant de combattants de l’UPC (source : Kamerun, une guerre cachée aux origines de la Françafrique) – « Akwaaba » de Francis Bebey – Discours télévisé de Paul Biya du 27 février 2008 – « Février 2008 » de Joe La Conscience – « La Vie est dure » de Valsero – « Libérez Enoh Meyomesse, Libérez Eric Kingué » d’Emmanuel Kemta du CODE.

Cases Rebelles remercie chaleureusement Yves Mintoogue pour son temps et sa gentillesse ; merci également de partager avec nous ses photographies de Yaoundé (publiées ici).

Les entretiens :N°1 | N°2 | N°3 | N°4 | N°5

* * *

Émissions : Précédente | Suivante

Vous aimerez peut-être :