Emission n°59

Publié en Catégorie: LES EMISSIONS

Proverbe : « You only make a bridge where there is a river. »

(« Tu ne construis de pont que là où il y a une rivière ».)

Juba Kalamka est né à Chicago et vit à Oakland depuis une quinzaine d’années. Activiste intersectionnel, bisexuel, artiste visuel et rappeur membre et co-fondateur du groupe légendaire Deep Dickollective (D/DC) l’un des premiers groupes de hip hop étasunien noir et queer. Juba est un pilier et un pionnier de cette scène qui fut appelée Homo Hop et convergea notamment de 2001 à 2007 dans le Peace Out Festival à Oakland (CA) dont il fut le directeur artistique. Cette scène fut immortalisée notamment dans le documentaire « Pick up the mic » de Alex Hinton (2006). Juba Kalamka a aussi fait quelques incursions dans le porno queer et a longtemps été journaliste pour le magazine bisexuel Anything that moves. Aujourd’hui il continue à faire de la musique tout en travaillant au quotidien à conseiller, orienter des personnes séropositives.

C’est d’abord sous le signe de la fanitude qu’étaient placées les supers rencontres avec Juba à Oakland. Puis sous le signe de l’humour. Parce que Juba a autant d’anecdotes que de blagues, autant de modestie que de pertinence dans les analyses. Alors accrochez-vous, ça va parler Chicago, Black Panthers, Soul Train, queer hip hop, Curtis Mayfield, Public Enemy, Les Guerriers de la nuit et plein d’autres sujets encore. Ça vient d’Oakland avec plein d’amour !

      Emission_59.mp3

Télécharger l’émission n°59 : cliquez ici

Musique:
Juba Kalamka « Ambi (Righthand) »
The Delfonics « Over and over »
Deep Dickollective « For coloured boys »
The Fearless Four « Rockin’ it »
The Stylistics « People make the world go round »

On envoie une tonne d’amour à Juba KALAMKA, au regretté groupe Deep Dickollective et à celles et ceux qui ont fait exister cette scène à Oakland et partout ailleurs. Spéciale dédicace à Mister Maker le créateur anglais du site historique gayhiphop.com sans qui nous n’aurions jamais découvert Juba il y a pas mal de temps déjà. Merci à Leroy Moore une fois de plus d’avoir fait la connexion à Oakland. Merci à vous toutes et tous d’être à l’écoute. On vous aime.

http://www.jubakalamka.com/

Émissions : Précédente | Suivante