Entretien avec Joseph Désiré Som 1

Publié en Catégorie: FEVRIER 2008 AU CAMEROUN

Février 2008 au Cameroun : N°5

Pour ce n°5 nous avons interviewé Joseph Désiré Som 1, qui était à l’époque membre d’organisations politiques étudiantes, et en même temps militant et candidat au SDF. Le Social Democratic Front a été fondé en 1990 par Ni John Fru Ndi et est devenu le principal parti d’opposition au Cameroun. Après le SDF, Joseph a rejoint un autre parti d’opposition le CPP, Cameroon’s People Party. Il a également été le directeur de campagne le Kah Walla, actuelle leadeuse du CPP, pour les présidentielles de 2011.
En juin 2015, quand nous avons publié le témoignage de Thierry Njifen, Joseph Désiré Som 1 nous avait contacté et envoyé des photos de marches et d’assemblées auxquelles il avait lui-même participé début 2008. Vous pouvez retrouver ces photos sur la page dédiée à Février 2008. Ce sont ces mêmes photos qui ont servi de fil conducteur lorsque nous nous sommes rencontrés en juillet 2015, et qu’il nous a raconté comment il a vécu la semaine du 23 au 29 février 2008 et les 2 mois qui ont précédé.
Voici donc son témoignage d’une expérience vécue dans les rangs du SDF, du Front du Non, du CPPJ (Conseil Patriotique et Populaire de la Jeunesse), avec un petit aperçu aussi des réseaux occidentaux de  « soutien » aux jeunes leaders militants africains.

Télécharger l’entretien: cliquez ici

PHOTOGRAPHIES : Douala, Marche du SDF le 13 février 2008 :
À la sorti de sa conférence de presse, Ni John Fru Ndi est attendu par Joseph Désiré Som 1 et d’autres militants du SDF, qui tendent un T-shirt « Non ». Mais Fru Ndi ne participera pas à la marche qu’ils entament ensuite, marche qui sera également réprimée par la police.
(Photos : J.D. Som 1)

* * *

Merci à Joseph Désiré Som 1, d’avoir partagé avec nous son témoignage, son regard sur Février 2008 mais aussi sur la manière dont des leaders de l’opposition ont abordé ces évènements capitaux pour la jeunesse camerounaise. Merci pour tous les petits détails et repères dans la ville de Douala, égrainés au fil de l’entretien, merci également pour les précieuses photos, pour l’accueil et la patience.

* * *

Les entretiens : N°1 | N°2 | N°3 | N°4 | N°5

Retour à la page « A propos de Février 2008 au Cameroun »

Vous aimerez peut-être :