Lowndes County Freedom Party : à l’origine de la panthère

Publié en Catégorie: AMERIQUES, AUTODETERMINATION, DECONSTRUCTION

roadside_sign_for_the_lowndes_county_freedom_organization1

C’est des profondeurs de l’Alabama que vient le symbole de la panthère noire qui donnera son nom au Black Panther Party de Huey P. Newton et Bobby Seale. En 1965 la population du comté de Lowndes (Géorgie) était composé de noir.es à 80% mais aucun.e noir.e n’était inscrit.e sur les listes électorales. Toutes les tentatives de remettre en question la suprématie blanche étaient découragées par d’extrêmes violences et la menace de représailles économiques dans un contexte où une majorité de noir.es étaient en métayage sur des terres appartenant à des blanc.hes.
Dans les années 60, l’organisation étudiante SNCC1 était l’un des principaux organismes du mouvement des droits civiques. Elle travaillait non seulement à permettre l’inscription des noir.es sur les listes électorales mais également à favoriser l’émergence de leaderships locaux. C’est en 1965 que le SNCC, et notamment Stokely Carmichael, partisan précoce du Black Power et futur Premier Ministre temporaire du BPP de Oakland, commencent à militer dans le comté. Les membres du SNCC sont notablement imprégné.es de l’expérience dans le Mississipi où ils ont participé à la fondation du Mississippi Freedom Democratic Party (MFDP) en 1964 en réponse au racisme des partis Démocrates locaux. Ils avaient été, sans surprise, désavoués au niveau national par le parti Démocrate mais l’idée d’un parti indépendant était dans les esprits.
D’un autre côté, John Hulett, natif du comté de Lowndes ayant vécu à Birmingham (Alabama), avait été membre de la NAACP2  ainsi que du Mouvement Chrétien de l’Alabama pour les Droits Humains. Cet activiste qui avait régulièrement participé au travail de terrain en vue de l’inscription des votants revint à Lowndes County où il entendait bien poursuivre son travail militant. C’est donc tout naturellement que la connexion va se faire avec le SNCC, et de là va naître la Lowndes County Freedom Organization (LCFO).

Grâce à un travail de terrain intensif, le SNCC et le LCFO ont développé le soutien d’une base électorale parmi la population locale. Ce travail était constitué d’ateliers politiques bi-hebdomadaires où au moyen de bandes dessinées ils expliquaient les rôles des différents postes électifs locaux, de conversations quotidiennes sur porches, dans les salons et les cuisines, et de l’accompagnement en continu de gens au palais de justice du comté pour l’inscription sur les listes.

PDF d'une BD du LCFO
PDF d’une BD du LCFO

Pourquoi la panthère noire? A l’époque, le niveau d’illettrisme en Alabama est tel que les partis doivent, selon une loi spécifique à l’état, avoir un symbole qui permette de les identifier.

« La panthère noire est un animal vicieux, comme vous le savez, » explique John Hulett, l’un des fondateurs du LCFO : « Elle ne dérange rien, mais quand vous commencez à la pousser, elle recule, recule et recule puis elle sort et détruit tout ce qui est en face d’elle ».

C’est donc de là que naquit le premier parti de la panthère noire. Il eut bien entendu à faire face à de nombreuses violences mais le LCFO s’imposa dès le Printemps 1966 comme une force politique noire et indépendante  : il n’eut aucun élu mais obtint assez de voix pour être reconnu officiellement comme parti et devint donc le  Lowndes County Freedom Party. Dans les années suivantes, quelques hommes noirs remporteront des élections. L’histoire du LCFO est racontée par John Hulett dans le livre « The Eyes on the Prize Civil Rights Reader ».

En Californie, deux militants, Huey P. Newton et Bobby Seale furent séduits par l’emblème du parti et il est dit qu’ils demandèrent l’autorisation de l’utiliser pour leur nouvelle organisation qui allait naître le 15 Octobre 1966.

Cases Rebelles ( Octobre 2016)

  1. Student Nonviolent Coordinating Committee
  2. National Association for the Advancement of Colored People

Vous aimerez peut-être :