Yuri Kochiyama

Publié en Catégorie: ALLIE-E-S

Yuri Kochiyama

Yuri Kochiyama (Mary Yuriko Nakahara) est née en 1921 aux Etats–Unis de parents immigrés japonais.
A San Pedro en Californie, où elle est née, elle vécut une tranquille vie de classe moyenne, jusqu’à l’âge de 20 ans où son existence bascula.

Suite à l’attaque de Pearl Harbor, son père est arrêté, pour suspicion d’espionnage, interrogé et violenté alors qu’il venait de se faire opérer d’un ulcère. Il sera renvoyé chez lui pour y mourir les jours suivants et enterré sous surveillance du FBI. Le seul élément ayant conduit à son arrestation était son appartenance à la marine marchande et donc ses relations occasionnelles avec des militaires japonais.

Elle fut ensuite, comme 120 000 autres personnes d’origine japonaise, internée sur ordre du gouvernement américain, dans un camp, pendant la durée de la guerre avec sa mère et ses frères.

C’est dans le cadre de cet internement qu’elle commença à s’investir dans l’action collective. En 1945, elle part a Hattiesburg dans le Mississipi pour travailler dans une USO (association de soutien aux soldats démobilisés) réservée aux soldats américano-japonais.

En 1948 elle déménage à New-York pour rejoindre son mari et elle commencera en 1960 à militer avec lui au Harlem Parents Committee qui luttait pour améliorer les conditions de vie, la circulation des enfants, le niveau d’éducation à Harlem.

Elle s’inscrivit également avec son mari et ses enfants à la Harlem Freedom School pour s’instruire sur l’histoire du peuple noir. Elle est à cette époque plutôt inscrite dans le mouvement pour les droits civiques et la demande d’intégration.

En 1964 suite à plusieurs rencontres avec Malcolm X elle entre dans son Organisation pour l’Unité Afro Américaine, créée après qu’il ait quitté la Nation Of Islam.

Elle dit que c’est Malcolm.X qui va l’amener à dépasser la question des droits civiques et à porter un regard plus global sur l’impérialisme et la politique américaine. Elle et son mari seront présents à l’Audubon Ballroom quand Malcolm X est assassiné ; le magazine Life fait une photo d’anthologie qui montre Yuri tenant Malcolm.X mort, dans ses bras.

Yuri allait par la suite être investie dans de nombreux mouvements tout en travaillant constamment à les reconnecter entre eux.

Elle soutint les Black Panthers, fit partie de la Republic of New Africa, des Young Lords ; en 1969 elle participe à la fondation d’une section des Young Lords à New York et fit partie du groupe qui prit en 1977 la statue de la liberté d’assaut pour réclamer l’indépendance de Puerto Rico et la libération des indépendantistes porto-ricains qui avaient fait feu en 1954 sur les députés de la chambre des représentants.

Elle fut aussi très investie dans les mouvements asiatiques comme Asian Americans For action, la coalition asiatique contre la guerre du Vietnam. Contre le racisme anti-chinois à l’embauche. Pour des réparations concernant les internements des japonais pendant la seconde guerre. Et en soutien aux femmes torturées et exploitées sexuellement par l’armée japonaise, elle participa à la lutte contre le gouvernement japonais.

Elle s’est aussi constamment battue pour la libération de multiples prisonniers politiques dont on ne pourrait faire l’inventaire tant ils sont nombreux. Elle fut nominée pour le prix Nobel de la Paix en 2005 dans le cadre du projet  1000 Femmes pour le Prix Nobel de la Paix. Yuri Kochiyama fut active politiquement jusqu’à un âge très avancé. Elle est morte le 1er Juin 2014.

Cases Rebelles

Précédent | Suivant

Vous aimerez peut-être :