En ce moment on écoute • Épisode 1

Publié en Catégorie: AFRO ARTS
Tout est dans le titre. On vous propose désormais de découvrir régulièrement un peu de ce qui nous anime musicalement. Voici donc une liste, ni exhaustive, ni consensuelle de ce que certain·e·s d’entre nous écoutent en ce moment ; juste les morceaux avec plus ou moins d’infos et de commentaires.

TALIE – « Solèy Midi » (2019)

Un album acoustique de 8 titres écrits en créole haitien et en anglais, en hommage au soleil. La guitare, la basse et les percussions font un écrin chaleureux à la voix de Talie. Chanteuse, compositrice, podcasteuse née à Port au Prince, elle est actuellement établie à Philadelphie, haut lieu de la « neo-soul » américaine, où elle développe un son organique, nourri à la folk haïtienne.

* * *

BOKANI DYER – « Resonance of truth » (2023)

Sur le plan rythmique et mélodique, il réoriente l’attention sur ce qui compte. Le texte est simple mais chouette aussi. Il appartient à l’album « Radio Sechaba » où on trouve par ailleurs le merveilleux « Move on ».

* * *

SAKIYO – Tracé (1988)

« Tracé » est le premier album du groupe antillais Sakiyo ( « qui sont ils? » en créole), fondé par le bassiste martiniquais virtuose Michel Alibo. Porté par le succès du single « Bisou sucré », l’opus de 7 titres est un contrepied assumé au zouk love. Construit avec les synthés et kits typiques de la pop mainstream des années 80, c’est un concentré d’énergie, de luxuriance et d’expérimentation entre zouk, jazz et rock.

* * *

DORIS – Les anges (2022)

Que de douceur et d’apparente simplicité pour une chanson où la poésie de la voix Doris s’étale délicatement sur une prod sur mesure de Drixxxé.

* * *

DUR-DUR BAND – Dooyo (1987)

Morceau au groove énorme. Le groupe somalien Dur-Dur Band avec la chanteuse Sarah Abukar était originaire de Mogadiscio et fut actif dans les années 80. Il s’est séparé aux débuts des années 90 à cause de la situation politique dans le pays.
Voici ce que qu’exlique un commentaire youtube sur le titre : « Selon le folklore somalien, Dooyo était un esprit marin dominant qui régnait autrefois sur la haute mer. Les Somaliens de l’ancien temps avaient l’habitude d’offrir des sacrifices sous forme d’encens, d’or, d’ambre et de beaux vêtements. Cette chanson et d’autres danses folkloriques étaient spécifiquement dédiées au géant afin de solliciter son aide pour faire un voyage en toute sécurité. »

* * *

JOURDEN – Coulda been (2023)

Jourden est une rappeuse basée à Brooklyn qui a sorti il y a 3 ans un premier EP extrêmement prometteur. Sortis récemment, des morceaux comme « Could been » ou « Flow », qui rappellent le meilleur des années 90 au niveau beats continuent de révéler une lyriciste impressionnante. Tout cela est de bon augure pour un album qui devrait arriver prochainement.

* * *

KOKOKO! – Azo Toke Live (2019)

Le son « Azo Toke » de KOKOKO ! qui donne la force !

* * *

YVNNIS – Gare du Nord (2023)

Un clip surpuissant avec un nombre incroyable de trouvailles visuelles. Le son : hypnotique, mélancolique mais de manière hyper originale. Improbable ode à l’intermodalité.

* * *

MONNA BRUTAL, MELTY A.G – Espreme RMX (2023)

Monna Brutal est une rappeuse travesti brésilienne hyperproductive avec un flow incroyable. « Espreme » est l’une de ses sorties récentes. Allez checker ses nombreux morceaux mais aussi ses battles !

* * *

SANA MOUSSA – Ishraq Reminiscence (2010)

« Ishraq Reminiscence » est un album captivant qui met en valeur un répertoire musical traditionnel palestinien exclusivement féminin. Méticuleusement assemblé au cours de deux ans de recherche de terrain par la chanteuse et scientifique Sana Moussa. Inspirée par sa grand mère, elle a récolté auprès de femmes de différentes villes des chansons et textes qui vont de la berceuse, au chant accompagnant les travaux agricoles.