Nos Adieux aux Chronik

Publié en Catégorie: PERSPECTIVES

#AdieuxLesChronik https://negreinverti.wordpress.com

Tout avait commencé par un email arrivé dans la boite de Cases Rebelles à une époque où tous messages – d’encouragements ou d’insultes – étaient très rares. C’était 2010. Le collectif n’avait pas un an et donc très peu d’émissions au compteur. On ne faisait pas d’articles, pas de textes, tout était en audio. Bref on bénéficiait d’un rayonnement vraiment euh… planétaire.

On ne se sentait pas particulièrement d’affinités en ligne avec beaucoup d’autres sites de noirEs qui auraient eu le même type de positions politiques. C’est dur de dire nos sentiments quand dans  ce relatif désert est arrivé cet email d’un gars noir trans guadeloupéen, super enthousiaste et chaleureux , qui venait de nous découvrir, voulait nous rencontrer, etc. C’est dur de dire notre joie de découvrir son excellent blog (l’ancienne version) où les questions de genre, de race étaient posées avec super pertinence et dans un langage hyper accessible. Tout ce que ça représentait comme sens, comme encouragement.  Non seulement ça nous sortait  d’un certain sentiment d’isolement, d’inutilité (y’a-t-il au moins unE noirE qui nous écoute ?) et ça ouvrait  aussi tellement de perspectives.

 Alors oui on s’est rencontréEs. On a beaucoup lu. Beaucoup Réfléchi. Beaucoup appris. On s’est réjoui quand les Chronik est né et on a suivi et lu avec un plaisir toujours renouvelé.

On se réjouit aujourd’hui que cette fin mène vers de nouvelles aventures.

Joao a mené vers nous un nombre incroyable de personnes. Il n’a jamais cessé de relayer avec générosité nos sons, nos textes, nos réflexions. Il a constamment inciter à nous suivre, nous qui sommes les pires communicantEs imaginables. Alors faites-vous du bien, lisez, relisez, relayez et découvrez ces nouvelles aventures là http://joaogabriell.com/ qui viennent de commencer en force avec un article sur la censure de l’exposition à la mairie d’Argenteuil : http://joaogabriell.com/2015/10/25/de-saint-denis-a-argenteuil-la-censure-a-legitimite-variable/

Ce texte va avec plein d’amour, de gratitude et de force à Joao Gabriell avec la certitude que nos tracées se croiseront toujours.

Cases Rebelles ( Octobre 2015)