« Le Corps noir », de Jean-Claude Charles

Publié en Catégorie: LECTURES

Le Corps noir. Difficile d’éviter les superlatifs et les regrets quand on vient à parler de l’œuvre de Jean-Claude Charles. Nous nous contenterons aujourd’hui de cet essai prodigieux, aussi incontournable que méconnu. Publié il y a plus de 40 ans, ce texte audacieux, riche de questions et de réponses inédites, d’une profonde intelligence et de […]

« Arrête-toi ! » de Makan Kebe (avec Amanda Jacquel)

Publié en Catégorie: LECTURES, POLICES & PRISONS

Arrête-toi ! de Makan Kebe (avec Amanda Jacquel)

« Quand nous rédigions «100 portraits contre l’État policier», nous bénissions chaque œuvre prenant en charge le récit d’une victime. « Chacune de ces victimes mériterait un livre et une contre-enquête », disions-nous.
Merci à Makan d’avoir pris en charge le récit des injustices qui ont touché la famille Kebe, de nous avoir rapproché de leur lutte. D’avoir, avec justesse et simplicité, transcrit les doutes, la douleur comme les joies et les petites victoires. Et surtout l’amour qui unit cette famille. Loin des « étiquettes », « des labels réducteurs ».
« Arrête-toi ! » est une œuvre de transmission remarquable ; à faire circuler. »
Lire →

Rencontre avec le poète Andy Davigny Péruzet

Publié en Catégorie: AFRO ARTS, AFROEUROPE, CARAïBES, LECTURES

Rencontre avec le poète Andy Davigny Péruzet

Natif des Abymes en Guadeloupe, le poète Andy Davigny Péruzet  prête à ses poèmes des images belles et saisissantes qui témoignent d’une grande sensibilité. « Physiques », son premier recueil, nous livre des textes contemporains au vocabulaire aussi riche que travaillé, rythmés par des ondes harmonieuses qui sillonnent l’espace et le temps. Lire→

Politiser les analyses sur l’inceste à travers quatre romans afro-américains (4/4)

Publié en Catégorie: AMERIQUES, FEMINISMES, LECTURES, SANTE LUTTES HANDIES ET PSY

Politiser les analyses sur l’inceste à travers quatre romans afro-américains (4/4)

Le quatrième et dernier volet de notre dossier s’intéresse à Just above my head, de James Baldwin et publié en 1979, un merveilleux roman dont le titre français est Harlem Quartet. Le dialogue littéraire sur l’inceste s’y poursuit à travers le personnage de Julia, jeune enfant évangéliste visitée par le Saint-Esprit à l’âge de onze ans. Cette enfant adulée semble être de prime abord l’opposée total de Pecola dans L’Oeil le plus bleu. C’est l’une des subtilités du roman de montrer comment les enfants qui sont projetés dans des rôles en décalage avec leur âge d’une manière prétendument valorisante, les enfants stars, sont de fait énormément exposés aux abus sexuels par des adultes. Lire →

Politiser les analyses sur l’inceste à travers quatre romans afro-américains (3/4)

Publié en Catégorie: AMERIQUES, FEMINISMES, LECTURES, SANTE LUTTES HANDIES ET PSY

Politiser les analyses sur l’inceste à travers quatre romans afro-américains (3/4)

Pour le troisième volet de notre dossier, on vous parle de la lecture de Corregidora, une épreuve angoissante, nauséeuse et porteuse de questionnements abyssaux. Ce premier roman de Gayl Jones, néo-récit d’esclave sorti en 1975, ramène magistralement la question de l’inceste à la source de toutes les violences sexuelles qui ont littéralement façonné la famille noire étasunienne : le système esclavagiste et ses agents. Lire →

Politiser les analyses sur l’inceste à travers quatre romans afro-américains (2/4)

Publié en Catégorie: AMERIQUES, FEMINISMES, LECTURES, SANTE LUTTES HANDIES ET PSY

Politiser les analyses sur l’inceste à travers quatre romans afro-américains (2/4)

Dans ce second volet de notre dossier, nous nous penchons sur le premier roman de Toni Morrison. L’Oeil le plus bleu a profondément renouvelé la représentation de l’inceste dans la littérature afro-américaine, à travers son personnage de Pecola Breedlove, une fillette noire violée par son père. En exposant comment « une chose aussi grotesque que la diabolisation d’une race toute entière » a pu s’implanter en une fillette noire au point qu’elle prie Dieu pour qu’il lui donne des yeux bleus, cette oeuvre pose la question des enfances dignes d’être protégées. Lire →

Politiser les analyses sur l’inceste à travers quatre romans afro-américains (1/4)

Publié en Catégorie: AMERIQUES, FEMINISMES, LECTURES, SANTE LUTTES HANDIES ET PSY

Politiser les analyses sur l’inceste à travers quatre romans afro-américains (1/4)

Ce premier volet de notre dossier sur la représentation de l’inceste dans quatre romans afro-américains est consacré à Homme invisible, pour qui chantes-tu? de Ralph Ellison. Dans notre lecture, nous verrons comment Ellison dévoile la manière dont l’inceste, pris entre d’une part les dynamiques racistes de pathologisation et de spectacularisation émanant du monde blanc et de l’autre, la honte collective, les politiques de respectabilité et le sexisme traversant la communauté noire est minoré, éludé, nié. Et ignoré en tant qu’urgence collective concrète. Lire →

Assata : une éducation révolutionnaire

Publié en Catégorie: AMERIQUES, FEMINISMES, LECTURES, POLICES & PRISONS

Assata : une éducation révolutionnaire

Dans le cadre de notre travail de traduction de l’autobiographie d’Assata SHAKUR nous publions une série de courts textes d’analyse autour d’idées qui structurent le récit et la pensée politique d’Assata. Dans ce second texte, il est question d’éducation ; celle qu’Assata a reçu, qu’elle s’est construite et qu’elle essaie de transmettre. À de nombreux égards, il s’agit d’une éducation révolutionnaire, faite d’audaces, de critique et d’auto-critique et de soif insatiable de savoir. Lire →

Une lettre d’amour au peuple noir et une certaine Mademoiselle Shirley

Publié en Catégorie: FEMINISMES, LECTURES, POLICES & PRISONS, TRANS & QUEER LIBERATIONS

Une lettre d’amour au peuple noir et une certaine Mademoiselle Shirley

Dans le cadre de notre travail de traduction de l’autobiographie d’Assata Shakur nous publions une série de courts textes d’analyse autour d’idées qui structurent le récit et la pensée politique d’Assata. Il est ici question de l’amour pour les noir.es qui se déploie dans tout le récit et d’une certaine Mademoiselle Shirley.  Lire →